PRIVATISATION du château d’Essalois (suite mars 2011)

Essalois_9°ArtsSamedi 19 mars: Lors du conseil municipal de Chambles, ce 17 mars, le maire M.Giraud nous a dit que actuellement, le projet n’existe que sous forme « d’esquisse , et ne mérite pas d’être soumis à discussion »  ?

Nous en sommes particulièrement surpris : c’est justement maintenant qu’il est possible de discuter le principe même de l’installation de M. Roure à Essalois. Si le projet avance, nous n’aurons plus aucune latitude.

Dans la semaine du 4 au 10 avril, l’étude de faisabilité sera terminée et le maintien du projet sera ou non confirmé.

Ce contenu a été publié dans Patrimoine construit, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

8 réponses à PRIVATISATION du château d’Essalois (suite mars 2011)

  1. Felix Martial dit :

    Bonjour

    Pourquoi ne pas imaginer un rendez vous champêtre avec pique nique géant (tiré du sac) sur place à Essalois. Lancons l’appel auprès de tous les ligériens, voir même SMS et voyons la participation. Moi j’y serais Essalois m’appartiens autant qu’a tous les ligériens, il doit resté dans le domaine public et surtout pas réservé à une catégorie social auquel s’adresse ce type de restaurant.
    « Pour le coup nous reprendrons la bastille par les armes s’il le faut  »
    Indignons nous!

    Cordialement

    Martial FELIX

  2. MORDAC jean dit :

    Bravo,
    Ce n’est pas le moment de baisser les bras
    N’ hésitez-pas à me recontacter si il y avait du nouveau
    Cordialement

  3. pappalepore serge dit :

    Bonjour,

    Il s’agit d’une course de vitesse vis à vis du
    droit administratif.
    Un nouveau conseil général va être désigné et un nouveau président. Vous pouvez bloquer la décision immédiatement pour une nouvelle étude .
    Allez voir tout de suite les nouveaux élus pour faire part de vos préoccupations et faire bloquer le jour même ce dossier. Vos adversaires essaient de vous prendre de vitesse avant que le nouveau conseil soit en place.
    La politique en France est simple comme le buissness, pas de naïveté …

    Serge Pappalèporé

  4. françis thiery dit :

    encore une partie relativement vierge d’activités humaines intenses, qui risque d’être livrée aux engins de chantier pour fabriquer une route, dans un endroit où la nature n’a pas a être le soufre douleur, d’hommes préoccupés d’affairisme et d’argent!! Il y a d’autres sites à remettre en valeur, dans notre département, qui pourraient accueillir en toute logique et à moindre frais cette activité culinaire!!

  5. Thierry Plotton dit :

    Etrange situation à une epoque ou l ‘on nous parle de protection de l ‘environement

  6. nigon caroline dit :

    Bonjour,
    je travaille auprès d’enfants en difficulté. La ballade au Chateau d’Essalois est pour ces enfants un lieu d’ouverture culturelle, historique de proximité. Il me semble important de préserver de tel site publique afin de conserver le patrimoine et de le faire vivre pour tous.

  7. LALAUZE Claude dit :

    Ce serait tout simplement une CATASTROPHE!!!pour notre ville et notre région. NON NON ET NON à ce projet.

  8. Vertonique dit :

    Le château d’Essalois c’est notre bulle de rêve et de mystère, un immense pont relié à nos mémoires anciennes, un espace de vacuité pour le corps et l’esprit, il en existe si peu autour de nous…..Et la loi du profit acoquinée à la vanité du pouvoir a tellement horreur du vide! Ne la laissons pas nous dépouiller de ce qui nourrit notre imaginaire et celui de nos enfants : c’est son inachèvement, son ouverture à tout vent, son intimité avec la nature qui fait sa puissance et nous le rend infiniment précieux et beau .Tout près de lui nous nous sentons plus libres, plus riches, plus vivants car à Essalois, chacun d’entre nous habite son propre château intérieur sans jamais qu’autrui ne se sente dépossédé de lui .
    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.