Camaldule: « Entretien Imaginaire »

Nous avons rencontré  frère Jean, ermite Camaldule.

Pouvez-vous nous expliquer l’origine de votre ordre qui est peu connu ?   Les « Camaldules » est un ordre religieux d’origine italienne, créé par Saint Romuald au XIème siècle On appelle Romualdiens les ermites installés dans le désert, les autres sont appelés Camaldules. En France, l’ordre porte aussi le nom de Notre Dame de La Consolation, c’est d’ailleurs le nom de la Chapelle de Grangent. Nous suivons la règle de Saint Benoit, qui peut se résumer en deux mots : travail et prière.

Nous avons vu quand nous sommes arrivés à Val Jésus vos armoiries sur le tympan de la porte de la chapelle, pouvez-vous nous expliquer leur symbolisme ?

Comme vous le voyez, il s’agit de deux paons, symbolisant l’immortalité, qui boivent tous les deux à la coupe eucharistique. Le sens s’éclaire si on lit notre devise : « ego vobis, vos mihi ». Oui, excusez-moi, vous ne parlez peut-être pas latin. «  Moi pour vous, vous pour moi »

Les deux paons représentent, l’un, un ermitage, c’est-à-dire une chapelle et quelques cellules de moines comme ici à Val Jésus et, l’autre, le monastère, on pourrait dire la maison Mère à Camaldoli. Notre devise exprime donc  le lien éternel et indéfectible entre les deux entités.

Depuis quand êtes-vous à Val Jésus ?

Je suis arrivé au printemps 1708 à l’âge de 19 ans Je n’ai pas eu beaucoup de chance, car l’hiver 1709 a été un hiver abominable. Cela a commencé le 6 janvier à 7 heures du soir pour se terminer le 23 à 10 heures du matin. Les arbres cassaient avec le gel, tout gelait: l’encre, le vin, la terre était gelée à 7 pieds de profondeur, la Loire était complètement prise. Il s’en est suivi une famine effroyable,  les récoltes avaient péri et certains  habitants étaient contraints de manger de l’herbe pour survivre…Mais je vous ennuie avec mes souvenirs.

Vous avez passé toute votre vie à Val Jésus ?

Oui, mais tous les hivers n’ont pas été comme celui de 1709 heureusement.  Val Jésus est même un endroit plutôt clément par rapport à Chambles. Aujourd’hui, j’ai 92 ans, et je ne vois plus très clair. Notre archevêque, Mgr Antonius de Malvin de Montazet, a fait éditer un nouveau rituel, les caractères sont pourtant gros mais je n’arrive pas toujours à les lire.

Suivez-moi, je vais vous le montrer. (Frère Jean nous emmène dans la chapelle. Le rituel est posé sur un lutrin). Vous voyez ! En même temps,  ce n’est pas très grave si je n’arrive pas à lire, dit-il avec un sourire malicieux, je connais les prières par cœur.

Nous avons pu avoir accès à ce rituel qui date de 1771 et qui nous vient des ermites de Camaldules. Il contient le calendrier des prières de toute l’année. En voici quelques pages photographiées

M.Delagarde

Ce contenu a été publié dans Textes et contes, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.